La revue du vin vaudois

Le Guillon

Revue Le Guillon n° 50 – avril 2017
Photo de couverture: Bonvillars, Régis Colombo

50 numéros…
et trois appellations

Pascal Besnard, Rédacteur responsable

Ce numéro est le 50e, depuis que la revue Le Guillon est sortie du stricte cadre de la Confrérie éponyme pour devenir, à l’été 1992 et en partenariat avec l’Office des Vins Vaudois, la revue de l’économie viti-vinicole vaudoise. Un peu plus tard, en 2005, le sous-titre a évolué et Le Guillon se présente depuis, plus sobrement, comme la revue du vin vaudois. Mais l’histoire du magazine est plus ancienne. Elle remonte à la fondation de la Confrérie du Guillon en 1954. Nous avons sélectionné quelques images d’archives pour évoquer cette pérennité. La périodicité de la revue a aussi évolué, passant d’une publication par an au rythme bisannuel. Le Guillon, en somme, a déjà connu plusieurs vies.

La revue continuera d’exister pour raconter le passionnant vignoble vaudois et ses admirables professionnels. Un vignoble qui n’a rien de monolithique. Au contraire. Depuis le numéro 47, nous vous proposons une immersion au cœur des terroirs vaudois, et des rencontres avec les femmes et les hommes qui les magnifient en produisant des crus qui n’ont rien à envier à ceux de nos voisins. A preuve, une nouvelle fois, les vins du Nord vaudois, expression choisie par commodité, derrière laquelle se dissimule un triptyque d’appellations: Côtes de l’Orbe, Bonvillars et Vully. Trois petites perles, en termes de surfaces, mais dont l’éclat de leurs vins réclame d’abord une lecture attentive de notre dossier Nord vaudois, puis de nombreuses visites sur place!

S'abonner